AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Krystal [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Krystal Segawa
So Cute Pomme pomme d'Amour
avatar


Messages : 84
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : assise sur mes fesses

MessageSujet: Krystal [fini]   Mer 7 Mar - 21:57


Krystal Segawa
copyright ® artiste Eiri

Je m'appelle Krystal Segawa mais certaines personnes me surnomment Krys (vous allez l'aimer /baffe/ ) . Je suis né(e) à l'hôpital le 13/02/1995, ce qui fait que j'ai aujourd'hui 17 ans. Je suis à Sweet Amoris depuis le 07/03/2012. Depuis un petit moment maintenant, j'ai découvert que j'étais hétérosexuelle, mais que pour les beaux garçons et c'est comme ça et actuellement je suis célibataire, en quête du garçon qui dévoilera ma jalousie. Une chose que vous ne savez pas encore c'est que je fais partie des Pomme pomme Grillées car c'est comme ça.

Caractère & Physique

Ah dure dure de suivre cette jeune personne. Si enjouée si tout le temps. Il faut dire qu’elle adore sourire et transmettre sa bonne humeur aux gens, peu importe qui et pourquoi, c’est beau un visage souriant. En revanche, bien qu’elle soit serviable, elle apprécie se faire des amis, des vrais, on ne l’utilise donc pas pour la jeter ensuite sans mordre la poussière, bien qu’elle paraisse aussi douce qu’une licorne, tout comme elles, la jeune fille sait charger, et se venge sans hésitation. Et elle ne viendra pas s’excuser car elle n’aura aucun regret. Il vaut mieux être seule que mal accompagné ? Au contraire, la solitude lui fait peur, la demoiselle préfère largement coller une personne qui pourrait tout à fait lui envoyer son poing dans la figure que de se retrouver seule. Elle le sait, les gens ne sont pas tous gentils, certains sont bêtes et mal intentionnés, mais Krystal préfère jouer les ignorantes naïves et aller vers tout le monde. Pour elle, c’est simple, en chacun il y a une part de bon, il suffit de savoir gratter sur la surface pour trouver un peu de rose. La demoiselle n’a sans doute pas assez été protégée et elle en a besoin. Elle a parfois peur qu’on l’écrase. Et bien qu’elle semble manipulable à souhait, cette jeune fille n’est que peu influençable. Après tout, elle vie pour elle et non pour faire plaisir à une quelconque personne.

« Rêve pas, Vis...Pense pas, Agis...T'excuse pas, Assume...Hésite pas, Fonce...Rappelle-toi qu'Hier est parti pour toujours, Que Demain ne viendra peut-être jamais. Seul Aujourd'hui t'appartient donc garde le sourire et profite de chaque instant de ta Vie!!!Ne juge pas les gens, tu ne sais rien de leurs épreuves...Laisse les gens dire et vis ta vie comme bon te semble!!!! »

Les autres aiment son audace et son goût pour l'aventure. Ce qu'on apprécie chez elle, c'est qu'on peut compter sur elle en toutes occasions. Elle déteste décevoir et honore toujours ses promesses. Pleine d'énergie, elle ne renonce jamais et va toujours de l'avant. D'ailleurs, les autres se laissent souvent portés par son côté sûre d'elle quoiqu'il advienne. Les jours se suivent sans se ressembler, elle aime le mystère et dissimule ce qu’elle n’a pas envie de montrer. Séductrice et sensible, elle veut donner une bonne image d'elle et essaie de correspondre à ce qu’elle croit qu’on attend d'elle. Cette jeune personne est un peu caméléon, elle a de réelles capacités d’adaptation. Un bonus dans notre société qui est en perpétuel changement ! Tout va bien donc, sauf si elle finit par ne plus se reconnaître dans la glace ! Elle a un don inné pour se démarquer et mettre de la fantaisie dans sa vie. L'esprit de Krystal est toujours en ébullition, et sait mettre l'imagination au pouvoir ! Jolie femme indépendante. Elle a un côté naturel très rafraîchissant. Mais elle ne dévoile pas ses charmes au premier venu. Elle se mérite. Il faut savoir la découvrir et l’aborder. Elle peut un peu impressionner parce qu’on ne sait pas toujours comment elle va réagir. Demoiselle Segawa a de la personnalité.

« J'ai toujours été ce genre de fille, Celle qui ressent tellement de choses mais qui n'en dit pas un mot. Celle qui arrive à faire croire aux autres que tout va bien. Celle qui aura toujours peur de ce qu'elle ressent. Celle qui gâchera toutes ses histoires « d'amour » par peur de souffrir. Oui, je serai toujours ce genre de fille... »

Elle a été amoureuse une fois, ho ça oui, et même très mordue. Quand on pense que maintenant, il lui suffit de regarder un garçon pour se dire amoureuse. Elle l’aimait hier, puis l’aimera demain et passera à autre chose. Bonne réputation auprès des gens, ils l’adorent et lui trouvent certaines qualités. Ils ont confiance en elle, parce qu'elle se comporte d’une façon ultra naturelle avec eux. Elle est le genre de fille cool et pas galère qu’ils adorent avoir dans leur entourage. Elle a pris chez les mecs tout ce qu’il y a de plus appréciable : pas chochotte pour un sou, elle a appris à monter ses meubles sans pleurnicher, et n’éprouve aucune gêne à avouer que les ambiances « bandes de copains » la distraient parfois plus que de casser du sucre sur leurs dos avec des copines aigries. En plus, elle sait garder tout son glamour même avec une pinte entre ses ongles manucurés. Un souci, un ennui, Krystal y pense cinq minutes et puis oublie, ou passe à autre chose. Il en faut beaucoup pour angoisser elle qui prend les choses comme elles viennent, en évitant de se faire des montagnes pour rien. Comme une petite poupée de porcelaine, elle donne souvent l’impression d’être cassable si facilement et pourtant comme une poupée chiffon elle essuie toutes les larmes. Avec son petit nez de fée clochette, il est drôle de poser son doigt juste au bout du nez et de la voir ainsi loucher. Actrice de sa vie, elle se prend en main et avance. Elle ne souhaite pas que tout le monde l’aime, la demoiselle aime tout le monde, et puis c’est tout. Souvent maladroite, elle ne retient pas ses mots, très franches, les mots sortent sans qu’elle se pose de questions.

« Chaque personne qu’on s’autorise à aimer, est quelqu’un qu’on prend le risque de perdre, c’est pour cela qu’il en faut beaucoup.. »

C’est une femme originale, un peu mystérieuse, qui ne séduit jamais de la même façon. Comme une magicienne, qui peut transformer n’importe quel homme lambda en prince charmant ! Avec cette demoiselle, les hommes passent des moments féeriques ! Elle crée du sur-mesure ! Héros ou héroïne, prince ou princesse, elle veut être vouée à un destin hors du commun, Voleuse malicieuse ou impétueuse voyageuse des mers, elle a la discrétion et l'âme pure d'un héros de film. Dans la vie, elle a tendance à se faire des films. Rêveuse, imaginative et un brin maladroite, elle anticipe toutes les situations. Elle se raconte des scénarios improbables, imagine souvent le pire ou parfois le meilleur. Mais la réalité est souvent tout autre ! Sa vie est un véritable roman, un feuilleton à rebondissements ! Ce qui suscite de la curiosité. On se demande bien ce qui va encore lui arriver et on attend la suite de ses histoires avec impatience ! Très observatrice, elle fait plus attention aux images qu’aux sons. Elle a besoin d’harmonie et a beaucoup de mal à parler avec quelqu’un qui a un regard fuyant. Pour bien apprendre, il est important que la demoiselle puisse se concentrer en lisant. Elle a besoin d’une atmosphère agréable pour travailler. Si la pièce, dans laquelle Krystal se trouve est sombre, désordonnée, elle apprendra moins bien. Sa personnalité créative sort de l’ordinaire et ceux qui sont trop sages la trouvent un peu dingue. Mais ceux qui ont aussi un petit grain sont attirés par son originalité. Il faut aimer l’aventure pour suivre la jeune fille, car on ne sait jamais où le chemin la conduira....

Une blonde aux yeux bleus, c’est d’un banal ! Oui mais pas là. Son regard n’exprime aucune chaleur, aucuns sentiments, tel qu’il en devient grisé. Une teinte d’un bleu pastel avec des reflets gris, vous trouvez toujours cela anodin ? Bien sur que non. Et son sourire, si chaleureux et toujours présent. Le coeur en joie, elle ne cherche pas forcément à plaire à tout le monde. Vous pouvez tout aussi bien la détester et lui faire les pires crasses, son doux visage serait toujours maculé de ses adorables fossettes au coin des lèvres légèrement rebondis. Un teint de porcelaine, des traits fins, son visage semble aussi soyeux à caresser que celui d'une poupée. Il arrive que ses joues rosissent lui donnant un côté timide, pourtant rare. Souvent, elle se met elle-même dans des situations impossibles dont elle finit toujours par en rire. La courtoisie, elle l’a oublié !

Très fine, il semblerait facile de l’attraper et de la casser en deux. Et même si elle ressemble à une proie facile, son orgueil ne l’abandonne jamais, et elle ne se laissera pas faire sans se battre. Une vraie teigne ! Attention à ne pas la mettre en colère, juste pour gagner, elle est prête à tout. Ses fins sourcils se froncent laissant apparaître entre eux de petites rides. Et uniquement pour cela elle préfère rester impassible, d’autant plus que cette inattention déstabilise d’avantage. Passant son temps à rigoler, vous verrez son petit se plisser et ses dents blanches, bien soignées, se découvrir. Une poupée de porcelaine avec son teint naturellement si clair, auquel elle ne donne de la couleur qu’autour de ses yeux. Les couleurs pastels lui vont à ravir, elle le sait ! Elle sublime ses lèvres légères d’un rouge ou d’un rose brillant, pour qu’elles ressortent. Et pour finir, un coup de mascara sur ses cils déjà longs et son maquillage ne prend pas tant de temps que cela.

Sa taille, elle en est fière. Pas si petite, elle n'aurait cependant pas put être miss monde, de toute manière trop peu pour elle. Tous ces discours à l’eau de rose disant que chacun souhaite sauver le monde la font vomir. Pourquoi tant de chichi pour une simple couronne ? Ce n’est pas cette dernière qui fera d’elle une dame meilleure, et encore moins une princesse. Cela peut être si facile ! De son excentricité, on ne peut que se retourner sur elle lors de son passage à vos côtés. Non, elle n'est pas petite! En tout cas, c'est ce qu'elle répète souvent, alors pourquoi s'acharner à la traiter de petite. Elle est moyenne! Bon ok, elle porte des talons. Sa silhouette ne laisse pas non plus indifférente. Juste bien en chaire, pas squelettique à faire peur, mais l’excès de graisse est bannis ! Surement très superficielle, cette demoiselle prend soin de son corps, le rendant attirant, regardable, ce qui est tout pour la ravir.

Comme nous le disions, sa chevelure est de couleur blonde. Mais comme pour les yeux bleus, il ne faut pas s’y attarder disant que c’est commun. Blonde mais pas d’une platine blondasse poufiasse. Bien plus clair que cela, et tirant plus sur le châtain éclaircie. Elle se s’arrêtera pas sur le mot, peu importe ce que vous en pensez, vous en parlez, vous regardez donc ! Ils lui descendent bas dans le dos et boucle naturellement sur la fin. Attaché ou pas, eux aussi sont traités, resplendissant et lâché au vent, ils virevoltent d’une légèreté extraordinaire sans pour autant en venir à faire d’affreux nœuds. Tombant en cascade dans son dos, sa chevelure redessine sa fine silhouette, la demoiselle attrape souvent une mèche l’entourant autour de son doigt. Signe qu’elle veut attirer certains regards plus particulièrement que d’autres. Et généralement, le regard et le petit sourire suivent. Aucune teinte non naturelle n’a touché ses cheveux, et elle ne fait que peu confiance en la paire de ciseaux que porte la main le coiffeur. Sèche cheveux, fers et tous autres ustensiles les abimant sont à proscrire. Un coup de peigne et une raie jamais faite en son milieu, le tour sera joué. Quelques fleurs ou appliques viendront s’ajouter au fil de ses humeurs.

Ses tenues un peu folles sont également là pour poser les regards sur elle. Tout autant que pour faire en sorte qu’elle se sente bien. Et oui, croyez le ou pas, ce n’est pas simplement pour se faire remarquer tant d’extravagance sur une si belle silhouette. Elle se sent réellement bien dans sa peau en portant de tels accoutrements. De bas en haut, ses pieds sont remontés d’escarpins. Chez elle, une vraie collection s’est créée, presque une paire par jour de l’année ! Les jambes peu souvent nues, sont habillées de bas de toutes sortes. Les cuisses jamais dévoilées cachent les traces douloureuses des souvenirs de son passé. Ses hanches coiffées de jupes courtes ou de shorts, dans son armoire les jeans déchirés se font rares. Quand au haut, près du corps soulignant sa poitrine peu voluptueuse mais bien dessinée. Peu frileuse, elle ne porte presque jamais de vestes, à moins que ce soit proposé par un garçon attirant.

Vous l’aurez compris, chez cette demoiselle, tout est fait afin d’attirer vos regards ! Bien que cette jeune fille soit d'apparence très superficielle, elle n'en a pas moins de l'esprit. Tout est bon pour attirer le regard d'une personne sur elle. Ne surtout pas la caser dans la boite des blondes filassent sans cervelle, vous pourriez tout à fait le regretter en l'abordant. Tout autant quelle est attirante, la miss est redoutable! Tout est pensé, du petit détail dans ses cheveux, jusqu'à sa démarche ou encore de ses longs et fins doigts fini d'ongles recouverts de teintes profondes, visibles et toujours en accord avec son choix de vêtements. Rien n'est laissé au hasard. Vous finirez tous par la regarder, peu importe comment et pourquoi!

Si j'étais... Je serais...
☞ un animal : un panda des bois
☞ une saison : le printemps
☞ une qualité : parfaite! /baffe/
☞ un défaut : parfaite! /REbaffe/
☞ un film : Tarzan
☞ un fantasme : un homme en uniforme (militaire, pompier ...)
☞ un personnage célèbre : Cupidon
☞ un style de musique : la macarena
☞ un objet : un doudou (pour avoir plein de câlins)
☞ une ville : Sydney
☞ un métier : astronaute de l'espace
☞ dans une autre vie j'étais : une sirène ..

Histoire

Douillettement recroquevillée sur elle-même, c’était là sa position favorite. Heureuse de vivre aussi détendue, aussi calme. Son corps entier était au repos, elle semblait si légère, comme une plume, comme un soupire, comme inexistante. Cette impression de flotter. Aucune drogue, ni aucun remède l’avait aidée à atteindre cette plénitude, à être bien dans sa peau. Prise de ce bonheur un peu égoïste qu’elle ne voudrait partager pour rien. Sauf que tout changea, lorsqu’en plein sommeil, des douleurs atroces vinrent la saisir, la réveillant. Se sentant serrée dans un étau, se vissant de plus en plus, elle était écrasée par le poids de cette fatalité qui lui tombait dessus. Ce mal qui fonçait sur elle, pourquoi elle et pas un autre. Une punition ou peut être un maléfice lui était infligé. Écartelée, brisée, souhaitant presque de mourir pour cela cesse enfin de la torturer. Une douleur telle qu’elle s’y abandonna, incapable d’y résister. Ce flot la submergeait, ce courant l’entrainait loin de tous rivages qu’elle aurait pu connaître. Tout force l’avait abandonnée, comme si un carcan la maintenait emprisonnée, ne pouvant ni bouger les pieds, ni bouger la tête et tout ce qui s’y trouvait en intermédiaire. L’inconnu l’attirait, l’effrayait. L’impression d’entendre une musique venue des abîmes, faiblissant encore, le néant l’attirait à lui. Un certain sentiment de solitude vint la cueillir. Elle surmontait cette épreuve seule, terriblement seule, fatalement seule. Aucune n’aide ! Sans avoir la possibilité de faire marche arrière, c’est en solitaire qu’elle dut franchir le passage. Son cœur battant à toute vitesse dans ses tempes, traversé d’ondes douloureuses. C’était la fin. Voutée, ses épaules s’effondraient sur elle-même, ayant l’impossibilité de gesticuler afin de se sortir de ce mauvais pas. Se croyant arrivée au bout, la douleur s’intensifia encore, si forte, la déchirant une dernière fois. Puis une intense lumière l’aveugla. Le feu embrasa ses poumons. Et elle cria ! « C’est une fille ! »

-C’est un beau bébé ! Ho oui, un très beau bébé, voici votre fille Madame!
Accompagnée d’un mignon petit lapin rose, l’enfant dormait tranquillement dans son berceau, enfin rentrée à la ‘maison’. Ce qui serait sa maison plus tard, pour le moment elle devait encore s’habituer à la perte de ce nid si douillet. Bien qu’elle retrouvait la même sensation lorsqu’elle était couvée par les bras de cette dame dont le ventre avait bien diminué ces derniers jours. De son confortable lit, de nombreuses têtes inconnues venaient s’y pencher, ayant toujours la même phrase pendue aux lèvres. « Elle est si petite, si mignonne ». Elle gazouillait, bavait, mettait ses pieds à la bouche, remplissait ses couches de substances non identifiables et ça, s’était mignon. Les gens n’ont vraiment goût à rien ! Devant cette affreuse chose, les trois grands de la famille grimaçaient. Plus encore quand sa mère leur annonçait qu’ils avaient été pareil plus jeunes. L’horreur ! L’idée horrible d’avoir un jour ressemblé à un être comme cet être miniature, secouant la tête au-dessus du berceau alors qu’ils s’imaginaient à la place de leur sœur. Pourquoi devait-on passer par cette phase là avant de devenir un grand et beau jeune homme comme l’était son père. Les adultes ont droit de faire tant de choses alors qu’en tant qu’enfant, c’est le lit qu’on nous indique. Tellement injuste ! Inconscient de l’envie qu’on nos parents d’être à notre place et que tout redevienne si facile. Mais de notre si bas point de vue, ce n’est pas tout rose. Apprendre à marcher, à parler, à écrire… Oui, il y a tant de chose que l’on doit apprendre pour grandir qu’on aimerait bien sauter toutes ces étapes et passer directement à la phase papa/maman. Car pour un enfant, toutes grandes personnes est un papa ou une maman et l’on ne comprend pas forcément pourquoi quand une dame nous nous « non, mademoiselle ». Pimbêche ! Reste que de chaque étape d’où l’on se situe, bébé, enfant, adolescent, adulte, on aimerait toujours se trouver être dans l’étape suivante ou précédente, mais pas celle qui nous est attribué à ce moment-là. C’est si simple de désirer vouloir être une autre personne et si compliqué de le devenir réellement. Ce bébé dans le berceau, cette chose qui bave sur son pied, n’est peut-être pas si à plaindre que cela. Il pleure et l’on s’occupe de lui. Alors qu’en prenant quelques années, quand on pleure, on nous dit d’arrêter (surtout lorsque ça va réveiller le bébé). C’est beau d’être un bébé. L’on n’a pas encore conscience de ce que la suite nous réserve.

Quatrième et dernière de la lignée, elle était ce qu’avait toujours attendu son père, une fille ! Pourquoi tant désirer avoir une fille ? Il avait souffert de la perte de sa sœur alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Descendant d’une riche ligné, il n’avait que peu connu ses parents toujours au travail. Des liens forts l’avaient rapproché de sa sœur, de santé faible, il était au petit soin pour la jeune fille qui partit trop tôt selon lui. Plongé dans les études, il prit en grandissant la tête de la société de son père, son consacrant cependant d’avantage à sa famille qu’il voulait grande et soudée. Patron de d’une chaine d’électronique, il avait certes beaucoup de travail, mais la règle du week-end était sacrée. Ainsi, il passait samedis et dimanches en compagnies de sa femme et de ses enfants sans être dérangé. Aussi, ses quatre merveilles ne manquaient de rien. Et même si il était au petit soin pour sa princesse, il faisait bien attention à ne laisser personne derrière. Bulletins scolaires et devoirs, tout comme le rangement des chambres ou encore les tâches ménagères, il ne laissait rien au hasard. Une éducation réglée sur mesure, il souhaitait que ses enfants soient bons et justes, pour qu’ils réussissent dans la vie.

En grandissant, la jeune fille se découvrait un caractère chaleureux et jovial. Aimant faire sans cesse de nouvelles rencontres, ne se trouvant jamais seule, elle allait vers les gens pour apprendre à les connaître. Il n’est que peu intéressant de se confronter à une personne qui n’aspire qu’à vous ressembler. Krystal mettait donc tout en œuvre pour demeurer elle-même en toute circonstance. Il est de toute façon impossible de pouvoir plaire à tout le monde, et ce n’était nullement le but qu’elle s’était fixé. Juste ouverte, elle aime s’entourer d’amies. Et amiEs avec un E quand c’est à la maison, parce que pour son père pas question de parler d’amis sans ce fameux E. Elle était sa fille adorée, et pas question qu’un mollasson vienne lui tourner autour. D’abord ils détourneraient l’attention de la jeune fille, intelligente, elle réussissait fort bien dans ses études et ce n’était certainement pas le moment de perde l’avance qu’elle avait prise en sautant une classe de la petite école. Non, ses camardes de classes de la gente masculine n’avait point l’autorisation de passer la porte d’entrée du domicile familiale. Pas tellement grave, elle avait de quoi faire avec ses trois grands frères. Eux aussi avaient des amis. Et sans E !

Et si elle les agaçait à leur tourner autour quand ils invitaient des gens, ses aînés n’en laissaient rien paraitre. Puis, elle finissait toujours par leur préparer de quoi goûter pour finir la séance de travail collectif. Et si le meilleur ami du plus jeune des trois frangins retint plus particulièrement l’attention de la jeune fille, elle ne se laissa pas distraire comme le craignait son père. Au contraire, elle se donnait d’avantage afin d’obtenir les meilleurs résultats. Dans sa petite école de province, souvent les premiers de classes sont identifiés comme étant des intellos. Cependant, elle détenait aussi le rôle de la pom pom girl, un uniforme dont elle était fière de mettre en avant sur le terrain. De son sourire plein de fossette, chaleureuse et entrainante, la demoiselle commençant justement à développer quelques formes intéressante, les regards de certains garçons se retournaient sur son passages. Et pourtant. Bien que jolis garçons, à cette époque, elle n’avait d’yeux que pour le meilleur ami de son grand frère, qui par le plus grand des hasards et une chance phénoménale, se trouvait aussi être l’un des habitants de la maison voisine.

Un soir, une ombre masqué pénétra au travers de la fenêtre entre-ouverte de la jeune fille. Allongée et recouverte, elle dormait paisiblement. Par une nuit non agitée, le faible vent fit voler les rideaux encadrant le portant ouvert, les mélangeant à la cape sombre de l’ombre. Encore dans l’encadrement, il hésita à rentrer. L’homme masqué regardait au loin, cette jeune demoiselle endormie, confortablement blottie dans son lit à baldaquin. La porte de la chambre, fermée, empêchait qu’un courant d’air ne la fasse claquer et réveille la maisonnée, commençant par la belle jeune fille. D’un pas souple, il descendit du rebord, et de velours il s’approcha. Se penchant sur le lit, il ne put se retenir de passer la main dans la souple chevelure doré de sa tendre rêveuse. Cette caresse fit ouvrir doucement les yeux de la demoiselle, tombant nez à nez avec le visage d’un homme masqué. Avant même qu’elle ne puisse exprimer un mot, un crie, il plaqua sa main sur la délicate bouche. Posant un doigt silencieux sur ces lèvres souriantes, il s’éloigna et repartit comme il était venu. Par la fenêtre ! Repoussant en vitesse ses couvertures, Krytal se précipita à la fenêtre, à la poursuite de cette ombre voilée. Mais elle ne vit aucun signe de lui. Elle aurait pu crier, appeler du secours. Elle n’en fit rien, retournant simplement se coucher. Toutes enfants normales auraient été effrayées par cette intrusion, pourtant, elle ne l’était pas. Elle sentait qu’il ne lui avait voulu aucun mal. Au contraire, il avait été doux et n’avait même rien volé. La nuit suivante, elle s’attendait à le revoir, mais il ne revint jamais. Son mystérieux intrus ne lui rendit plus aucune visite.

Bien qu’elle n’ait point vu le visage de son mystérieux visiteur nocturne, la demoiselle se prenait à rêver de lui, imaginant de doux yeux de cristal l’observant tendrement. Et même si cet intrus occupait ses pensées, il ne l’empêcha pas de dire oui pour sortir au cinéma avec le garçon du voisinage. Le jour arrivé, dans cet endroit sombre, elle ne put se priver en regardant le jeune homme qui l’y accompagnait, de le comparer à l’étranger. D’une drôle de façon, les deux silhouette se rapprochaient terriblement. Elle lui sourit et le film commença, ce qui l’a fit reporter son attention sur le grand écran. La fin du film arrivée, elle ne put retenir la question qui lui brulait les lèvres.

«- L’autre soir, je sais que tu avais organisé une soirée, était-elle masquée ? »
Se retournant vers elle, il lui sourit comme si il avait deviné où elle voulait en venir, se penchant vers elle, il lui murmura au creux de l’oreille.
« -Oui, c’était moi ! T’aurais-je effrayée ?
-Non, répondit-elle sans hésiter. »

Il fit alors une chose à laquelle la jeune fille ne s’attendait pas du tout, il l’embrassa, lui volant ainsi son premier baiser. Un échange brulant qui fut interrompu par un employé leur demandant de quitter les lieux afin de laisser la place pour la séance suivante. Et si elle ne s’était pas attendue à ce qu’il l’embrasse, la surprise qu’elle rencontra à la sortie du cinéma, fut plus grande encore. Son père se tenait là, devant le grand bâtiment, adossé à la voiture, un air furieux sur le visage. Elle dégluti difficilement, ouvrant la bouche pour commencer à se défendre, elle n’eue pas le temps de placer un mot qu’il lui indiquait d’ores et déjà la voiture. Les deux jeunes adolescents tentèrent bien de se défendre, en vain. L’homme aux traits durcis n’écouta aucune de leurs excuses, fit grimper sa fille à l’arrière du carrosse de métal. Il était bien tenté de laisser le garçon qui avait osé lui enlever sa princesse, mais n’ayant pas un cœur de pierre, il le fit grimper aussi. Déposant le voisin devant le grillage de sa maison, il n’attendit pas que ce dernier rentre chez lui pour faire rouler la voiture jusqu’au garage où était sa place.

C’est ainsi qu’elle ne le revit plus ! Elle aurait pu en vouloir à son père qui avait pris la lourde décision de l’envoyer dans un lointain pensionnat. Krystal savait qu’il ne souhaitait que son bonheur, mais il voulait quand même bien garder sa fille que pour lui. Le départ fut très difficile. Il regrettait presque déjà sa décision en voyant sa poupée passer les porte de l’avion qui l’emmènerait loin d’ici. La petite qui avait toujours eu son père sur le dos, s’envolait pour de nouvelles aventures, avec sans doute un petit regret pour son premier amour. Mais les amours d’enfants ne sont pas faits pour durer éternellement. Et puis là-bas, il y aura plein d’autres garçons. Au moment où se posait l’avion, sur cette île inconnue, elle eue la soudaine peur d’avoir été envoyée dans un pensionnat pour filles. Quel ne fut pas le soupir de soulagement qu’elle poussa en voyant un jeune homme lui sourire alors qu’elle traversait la cours de sa nouvelle école.






Toi derrière l'écran :
 


code by Jess

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reira Y. Tsukima
Just Call me Rei
avatar


Messages : 726
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Krystal [fini]   Jeu 8 Mar - 17:21

Oh mon Dieu j'adore ton histoire *-*

Allez je te valide zou ! ;)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forumpro.fr
Krystal Segawa
So Cute Pomme pomme d'Amour
avatar


Messages : 84
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : assise sur mes fesses

MessageSujet: Re: Krystal [fini]   Jeu 8 Mar - 17:25

Owiiiiiii, merci Rei
autant pour le compliment (oui, je pense que adorer mon histoire est un compliment) que pour la validation
et maintenant, place à la pomme pomme girl (qui ne finira pas en compote X) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Krystal [fini]   Ven 9 Mar - 16:25

    Bienvenue Krystal ~
    Superbe vava au passage (;
Revenir en haut Aller en bas
Krystal Segawa
So Cute Pomme pomme d'Amour
avatar


Messages : 84
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : assise sur mes fesses

MessageSujet: Re: Krystal [fini]   Ven 9 Mar - 17:30

Hihi ^^
Marchiiii, j'avoue que je suis fière de ma trouvaille
il fallait bien se mettre au niveau du forum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Krystal [fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Krystal [fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Fini] Mon nabaztag devient un mir:ror !
» CASUS BELLI c'EST FINI ?
» Anegdote avec vos nabz..... On n'a pas fini d'en rire :-D
» Capture Bouftou Royal [Fini]
» [En Cours] L'été est presque fini, sortons les fresques d'automne !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Amoris :: Administration :: Vos Inscriptions :: Fiches Validées-