AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Len Wakiya is here ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Len Wakiya

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 15/04/2012

MessageSujet: Len Wakiya is here ♪   Dim 15 Avr - 23:01


Len Wakiya
copyright ® ft. Zack Fair

Je m'appelle Len, L. Wakiya. Je suis né(e) à Tokyo un 16 août, ce qui fait que j'ai aujourd'hui 17 ans. Je suis à Sweet Amoris depuis 1 an. Depuis un petit moment maintenant, j'ai découvert que j'étais bisexuel et c'est comme ça et actuellement je suis célibataire. Une chose que vous ne savez pas encore c'est que je fais partie des Relaxs car c'est comme ça.

Caractère & Physique
Le caractère en 10 lignes minimum.
Len n'est pas quelqu'un de très expressif, au contraire. Tout ce qu'il ressent, il le garde pour lui. Ainsi, les gens n'éprouvent, en règle général, pas une grande sympathie pour lui. Ce n'est pas vraiment de sa faute, disons qu'il vit dans un monde à part.

Ainsi, il n'attire pas vraiment la sympathie des autres élèves du pensionnat. dans un premier temps, il ne va pas les voir, et quand ceux-ci tentent une conversation, elle est bien souvent à sens unique. Ainsi, il ne connait pas grand monde. Les gens préfèrent passer du temps avec son frère, beaucoup plus extraverti - et qui ne se gêne pas au passage pour dénigrer un peu Len.

En fait, depuis leur tendre enfance, les deux frères se détestent cordialement, et s'ils peuvent tout simplement éviter d'être ensemble, c'est beaucoup mieux pour chacun. Ils n'ont pas vraiment de points communs, d'atomes crochus. Une vieille rancune qui date donc de l'orphelinat, et qu'ils ne sont pas près d'oublier l'un et 'autre.

Pourtant, il y a plus de choses qui les rapprochent qu'ils ne veulent l'admettre ...
Le physique en 10 lignes minimum.
Len n'es pas de ces personnes qui se soucient de leur apparence, loin de là. Allure décontractée, les yeux dans le vague, il ne s'aperçoit même pas que les autres peuvent le regarder. En fait, il s'en fiche bien. La seule chose qui l'importe, c'est que ses yeux soient cachés. C'est pour cela que ses cheveux ne sont jamais coupés, ou seulement de manière très rare, et toujours artisanalement. Une paire de ciseaux, devant son miroir.

Car ses yeux sont la plus grande ressemblance qu'il peut avoir avec son frère jumeau. Et il ne veut en aucun être rapproché à lui. Déjà, à l'âge de quatorze ans, il s'est teint les cheveux en noir, afin d'éloigner une quelconque ressemblance à ce sujet-là. Leur forme de visage, leur taille, leurs yeux - surtout leurs yeux - sont déjà identiques, et c'est déjà bien assez pour lui.

A vrai dire, ce qui les différencie le plus, à part les cheveux, c'est l'attention qu'ils ont envers eux-même. L'attitude négligée, dégingandée de Len, contre celle toujours maitrisée, parfaite de son frère, Shinji. Ils sont d'extrême opposés, réunis par un même visage.

Si j'étais... Je serais...
☞ un animal : un panda géant
☞ une saison : l'automne
☞ une qualité : la discrétion
☞ un défaut : la rancune
☞ un film : Edward Scissorhands
☞ un fantasme : rester enfant toute sa vie
☞ un personnage célèbre : le Chapelier Fou
☞ un style de musique : Variété Française
☞ un objet : une bague
☞ une ville : New-York
☞ un métier : Musicien
☞ dans une autre vie j'étais : un enfant

Histoire
Len aurait dû avoir une vie des plus normales. Il est d'ailleurs né dans une famille des plus simples. Mais, dès la naissance, il s'attira une aine viscérale, de même que son frère. La haine de son père se déposa sur lui et sur Shinji, alors qu'il n'avait pas encore ouvert les yeux. Il n'y était pour rien, absolument rien. Mais en venant au monde, lui et Shinji avaient ôté la vie de leur mère.

Leur père devint fou. Au début, il fit son possible pour les élever, sans rien de plus. S'il ne leur portait aucun amour, il s'occupait tout de même suffisamment d'eux. Mais bientôt, leur grande sœur dut prendre la relève. Elle, elle aimait ses frères. Elle s'occupa d'eux comme elle pouvait, avec les moyens du bord. Du haut de ses quatorze ans, il n'était pas vraiment simple de s'occuper de deux enfants de un an. Mais cette routine s'arrêta, comme ça, du jour au lendemain.

A cause de son père. Quatre-cents jours, exactement, après le décès de sa femme. Une crise de folie le prit. Si les deux gamins en échappèrent, ce ne fut que grâce à leur sœur, qui les prit dans ses bras et les cacha chez la voisine, voisine qui ne tarda pas à appeler la police. Quelques mois plus tard, il perdait la garde de ses enfants, et les trois se retrouvaient à l'orphelinat.

C'est vers l'âge de quatre ans qu'un fossé se creusa entre Shinji et Len. Il venait de perdre un nouveau membre de leur famille, leur sœur, qui avait été adoptée, quelques jours plus tôt. Et si Shinji réussit à s'intégrer, à créer des liens avec les autres enfants de l'orphelinat, ce ne fut pas le cas de Len. Il passait l'intégralité de ses journées dans sa chambre, n'en sortant que pour manger un strict nécessaire.

Plus grand, il apprit le piano comme il put, sur celui, détraqué, désaccordé de l'orphelinat. Il avait bien tenté de le réaccorder, mais entre les cordes cassés, et les gamins qui détruisaient tout son travail en cachant des objets sous le couvercle, c'était peine perdue.

S'il crut être sauvé l'année de ses quinze ans, ce fut tout de même une certaine désillusion. Certes, ça ne pouvait pas être pire mais ... Il s'était attendu à mieux. En effet, Sweet Amoris, un pensionnat dit "de rêve" l'attendait. Ses parents les y avaient inscrits à leur naissance, cherchant le meilleur pour leurs enfants, et on était donc venu les chercher à l'orphelinat. Il échappait à l'ambiance hostile et cloitrée du lieu, mais il trainait avec lui son frère, qui était certainement la pire chose qui ne lui était jamais arrivée.

Le lieu était immense, la qualité des études certaines. Pourtant, comme auparavant, il ne parvenait pas à s'adapter à la communauté. Lorsque les gens venaient lui parler, il s'arrangeait pour raccourcir au mieux les conversations. Le nombre de personne qu'il appréciait ne se comptait même pas sur les doigts d'une main.

Et finalement, en une année, tout cela n'a pas réellement changé ...

Toi derrière l'écran :
 

code by Jess
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reira Y. Tsukima
Just Call me Rei
avatar


Messages : 726
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 30

MessageSujet: Re: Len Wakiya is here ♪   Mar 17 Avr - 13:37

Honte à moi, oui je redis honte à moi /MUR/

Voilà ce qui arrive quand on a la tête ailleurs...

Bref je te valide donc (ben oui tu m'as dis que ta fiche est finie alors...) /MUR/

Oubli pas de réserver ton avatar ici : http://sweetamoris.forumpro.fr/t20-recensement-des-avatars

Bon RP avec nous ;)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forumpro.fr
 

Len Wakiya is here ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Amoris :: Administration :: Vos Inscriptions :: Fiches Validées-