AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reira Tsukima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reira Y. Tsukima
Just Call me Rei
avatar


Messages : 726
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 29

MessageSujet: Reira Tsukima   Dim 30 Oct - 11:01

Reira Y. Tsukima in da place !
« Les mots que l'on n'a pas dits sont les fleurs du silence. (Proverbe Japonais) »
PRÉNOM(S) : Reira Yuuki
NOM : Tsukima
AGE : 17 ans
ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle
ANNÉE : 2ème année
GROUPE: Kawai Girl


I am ... I was ...

CARACTERE : Son caractère ? Renfermée... Enfin depuis ce fameux jour où la vérité à éclater au grand jour pendant un cours dans une de ces anciennes écoles. Mais avant ce jour, c'était une jeune fille douce et délicate. Amicale envers les autres, elle était toujours là pour aider les autres. Elle aimait les autres et elle était aimer en retour. Elle était très populaire dans son ancienne école, et elle l'est encore même si elle refuse de ce le dire. A vrai dire, Reira a toujours été une fille très dynamique, une vraie pile électrique, elle bougeait sans cesse et elle mettait pas mal d'ambiance dans les cours, elle se faisait souvent sermonnée mais les Professeurs en rigolaient tellement Reira disait des âneries, bien entendu elle le faisait exprès, car elle ne veux pas se l'avouer, mais c'est une fille intelligente et elle met son intelligence eu profit des autres en leur donnant des conseils pour leur devoir et en leur expliquant quand ils ne comprennent pas un exercice. Jalouse ? Bien sûre, et rien n'y changera. Elle a toujours été comme cela, elle doit tenir ça de sa mère ou de son père, enfin personne ne lui a de qui elle avait hérité cette jalousie infinie. Enfin... Elle est aussi très gourmande et en général elle profite que les gens dorment pour aller faire un tour dans les cuisines pour aller chercher à manger... Il ne se passe pas une heure sans que son ventre ne gargouille pendant un cours...
PHYSIQUE : Comment est faite notre chère Reira ? Comme tout être humain, de chair et d'os ! Mais pas que de ça tout de même... Elle a un visage fin et gracieux, on dirait même un ange tomber du ciel, enfin faut pas exagérer non plus. Elle a de magnifiques forment mais elle ne s'en sert pas pour draguer ou autre chose, cela est complètement inutile. Elle a des yeux bleu mi-foncé, mi-clair ravissant. Son regard est très perçant, par moment quand elle vous regard avec ce regard on dirait un lynx prêt à bondir sur vous pour vous dévorer. Son regard est très pénétrant et déstabilisant. C'est un peu comme une arme. On a souvent du mal à ne pas la regarder dans les yeux, mais on tombe souvent dans le piège. Ses cheveux blond sont courts et très soyeux. Au niveau vestimentaire elle aime porter des vêtements qui sont près de son corps. En général elle met des tuniques blanches et rouges, mais un jour vous pouvez très bien la voir avec un jean ou encore une jupe et un petit haut serré blanc ou rouge ou d'une autre couleur. Pour le maquillage, elle se maquille normalement, sans rien exagérer, car on est tellement plus beau quand on se maquille légèrement, sans pour autant ressembler à un pot de peinture comme certaine fille... Mais des fois elle ne se maquille pas, car on est toujours plus beau au naturel.
HISTOIRE : 25 decembre 00h01 - Hôpital d'Osaka

Des cris à vous glacer le sang se font entendre dans la salle d’accouchement de l’hôpital. Une femme est allongée sur un lit, en sueur, tenant la main de son mari. Après plusieurs heures un bébé vint au monde. Ce fut une petite fille. Les parents de ce bébé se nommaient Kyoko et Akira Tsukima et ils étaient comblés. Mais ce bonheur ne fut qu’éphémère. Deux mois après la naissance de leur petite fille qu’ils avaient prénommée Reira, les parents ont perdu la vie dans un terrible accident de voiture. On appela la sœur de Yumi, Sachiko pour lui annoncer le décès de sa sœur et de son beau-frère. Le regard de Sachiko se posa un instant sur le bébé de deux mois qui dormait profondément et qui ignorait encore totalement ce qui venait de se produire. Sachiko, ne pouvant élever un enfant seul décida de mettre le bébé dans un orphelinat, en espérant un jour que des parents viendront la chercher.

Les années passèrent et la jeune Reira avait bien grandit. Elle avait maintenant 6 ans, l’âge où tout est encore nouveau et où l’on désire apprendre plein de chose sur la vie. Reira vivait avec ses parents adoptifs qui se nommaient Sakuno et Kyo Kyazaki. Elle les aimait bien plus que sa propre vie. A l’école, elle c’était fait plein d’amis et elle avait des notes convenables, à vrai dire, elle se contentait seulement de la moyenne, normal elle est seulement en CP. Son adolescence se passa très bien, cependant ses notes chutaient littéralement depuis qu’elle s’était mise à fréquenter une bande de copains. Elle sortait tous les soirs et c’est assez souvent qu’elle n’allait pas en cours le lendemain matin, trop occupé à soigner ses amis qui n’étaient pas au top de leur forme après une soirée bien arrosé. Parfois, certain professeurs s’étonnent de voir que la jeune demoiselle ne porte pas le même nom de famille que ses parents, d’ailleurs cela c’était même ébruité dans les couloirs du lycée et la jeune fille se mis à se poser également des questions. Peut-être que ses parents lui cachaient quelque chose dont elle ignorant l’existence du haut de ses 14 ans ?

Le soir de ses 14 ans, soit le 25 décembre. La jeune fille aurait dû être la plus heureuse du monde, mais ce ne fut pas le cas. Malgré les cadeaux qu’elle avait eu (maquillage, fringues, argents, téléphone portable), la jeune fille n’était pas plus heureuse que ça, pas que cela ne lui plaisait pas, mais elle avait encore en tête tout ce qui se disait dans les couloirs du lycée au sujet de son nom de famille et de celui de ses parents. Son regard se pointa sur ses parents qui discutaient tranquillement de la fête du nouvel an qui arrivait dans quelques jours.

Reira : Mam, Pa, je pourrais vous posez une question ? Enfin, voilà… Depuis quelque semaines, au lycée, des rumeurs se font au sujet de mon nom de famille et en fait j’aurai voulu savoir pourquoi je n’avais pas le même que vous ?

Les deux parents s’étaient arrêtés de parler pour ce concentré sur leur fille. Leur teint qui était rouge vira directement au blanc. Il fallait bien qu’ils s’attendent à ce qu’elle leur pose la question un jour ou l’autre. La femme regarda son mari en faisant un signe de tête qui signifiait qu’il était temps pour eux de leur révéler ce secret qu’il garde depuis 13 ans.

Sakuno : Sache avant tout que nous t’aimons plus que tout au monde et ce malgré ce que tu penseras de nous par la suite. Voilà, il y a de cela 13 ans, tes parents sont morts dans un tragique accident de la circulation… Et ta tante, ne se voyant pas élever un enfant seul décida de te mettre dans un orphelinat. Vu que nous ne pouvions pas avoir d’enfant, nous avons décidé d’aller à l’orphelinat et dès que nous t’avons vu, tu nous a souris nous avons tout de suite su que tu étais la petite fille que l’on attendait. Nous t’avons ramené à la maison quelque semaine plus tard, tu avais seulement 2 mois… Je suis désolé ma chérie.

Le père et la mère avaient baissés la tête, honteux de ce qu’ils avaient fait, enfin après tout ils n’avaient rien fait de mal, ils avaient juste adopté un enfant qu’ils ne pouvaient pas avoir. Reira, quant à elle, ne savait plus quoi penser. Devait-elle être triste ? En colère ? Heureuse ? Elle n’en savait rien. Elle se leva de sa chaise et monta dans sa chambre sans même adresser un regard à ses parents. Elle s’allongea sur son lit et se mit à regarder le plafond ou un poster du groupe The Gazette était présent. Il fallait qu’elle se fasse une raison, elle n’avait pas à en vouloir à ses parents adoptifs, ils n’y étaient pour rien dans cette histoire. Elle posa son regard sur l’horloge, il était 00h15. Elle se mit en pyjama et elle plongea dans les bras de Morphée. Demain est un autre jour.

Le lendemain, Reira descendit dans la salle à manger où ses parents étaient présents, un petit sourire fit son apparition sur les lèvres de la jeune demoiselle tandis qu’elle descendait les escaliers. Ses parents étaient là, à regarder la télévision, mais on sentait bien que le cœur n’y était pas. Reira s’assis sur les escaliers et se mit à regarder ses parents. Elle reste assise pendant une bonne dizaine de minutes puis elle se leva et se dirigea dans le salon. En entendant les bruits de pas, Sakuno et Kyo se tournèrent légèrement. Reira était là, derrière eux à les contempler. Ils n’osaient pas imaginer ce qui avait pu passer par la tête de leur fille lors de cette soirée. La jeune demoiselle se dirigea vers ses parents la tête haute, non pas qu’elle les snobait, mais pour montrer qu’elle pouvait être forte. Une fois devant eux, elle se mit à les regarder pendant quelques minutes. Elle finit par prendre ses parents dans ses bras, quelques larmes ont fait leur apparition et elles coulaient lentement sur le fin minois de la jeune japonaise.

Reira : Après tout même si nous n’avons pas le même nom de famille, vous êtes tout de même mes parents et je vous aime.

Les parents serrèrent leur fille dans leur bras. Ils étaient heureux qu’elle ne leur en veuille pas. Maintenant ils pouvaient vivre normalement sans avoir le moindre secret qui pourrait gâcher la vie de leur fille. Les mois passèrent, alors que Reira allait chercher le courrier, son regard se posa sur une affiche qui parlait d’un pensionnat dans lequel on pouvait étudier ce qui nous plaisait le plus. Après avoir prit le courrier, elle monta dans sa chambre et tapa sur Internet le nom de ce pensionnat « Sweet Amoris ». Le site Internet avait affiché une photo du pensionnat. Il était grand et imposant. Il était au milieu d’une forêt mais on pouvait voir tout autour un lac, des terrains de sport, des jardins. La jeune fille continua de parcourir le site lorsqu’elle vit que l’on pouvait faire partit d’un groupe. Cela l’intéressa encore plus. Puis son regard se posa sur les cours qui étaient présent dans ce pensionnat. C’était les cours qu’elle avait l’habitude d’avoir au lycée. Mais ceci dit, être dans un lieu différent et faire ce qu’elle aime, cela l’aiderait certainement à améliorer ces notes.

Elle imprima tout ce qu’elle pouvait imprimer sur ce pensionnat et elle dévala les marches des escaliers pour se rendre dans le salon. Ses parents y étaient présents et elle leur montra les informations qu’elle avait collectées. Les parents voyaient bien que ce pensionnat plaisait énormément à Reira, alors ils avaient décidé de lui donner une autre chance pour les études, en espérant que cela marcherait. Le mois d’août était maintenant arrivé, il faisait un soleil radieux. La jeune demoiselle était partit chercher le courrier (comme tout les matins), une lettre lui était adressé et cela venait du pensionnat où elle avait envoyé son dossier d’inscription, peut-être était-ce la réponse ? Elle se dépêcha de rentrer en criant que le pensionnat lui avait répondu. Elle ouvrit la lettre un peu nerveusement en se demandant ce qu’elle ferait si elle n’était pas acceptée.

Chère Mademoiselle,

Après avoir pris en compte votre dossier de candidature et après l’avoir étudiez dans les moindres détails, nous avons le plaisir de vous annoncer que vous rejoindrez notre pensionnat à la rentrée de Septembre.

Veuillez agréez, Mademoiselle, mes salutations distinguées
Le Directeur, Tetsuya Miyasaki

Elle était prise, elle n’y croyait pas. A la rentrée de septembre elle serait dans ce pensionnat à étudier ce qu’elle aime. Elle serra ses parents dans ses bras en disant qu’elle les verrait pendant les prochaines vacances. Septembre était là, nous étions la veille de la rentrée et pour se familiariser avec les lieux, la jeune demoiselle avait décidé de rentrer un jour plus tôt à Sweet Amoris. Actuellement elle était dans le car qui l’a menait directement au pensionnat. Elle contemplait le paysage qui était devant ses yeux. Des jardins magnifiques, les terrains de sport et on voyait même la piscine. Le car finit par s’arrêter. Elle descendit et pris ces valises qui étaient dans la soute à bagages. Elle se trouvait maintenant au porte du pensionnat. Elle ferma les yeux et pensa à ses parents qui devaient attendre son appel au plus vite, chose qu’elle fit sans tarder pour leur dire que le trajet s’était bien passé et qu’elle pensait très fort à eux. Après avoir raccroché, la jeune fille se mit à contempler le château. Elle ferma les yeux et souffla un bon coup, puis avec sa main de libre, elle tourna la poignée du portail et poussa la grande porte. Cette fois elle y était… Pour elle une nouvelle vie allait commencer à Sweet Amoris.


And in real life ?

PRENOM : Camille
AGE : 23 ans
AVATAR : Kochiya Sanae
TU FAIS DU RPG DEPUIS LONGTEMPS ? Une bonne dizaine d'année
COMMENT TU AS CONNU LE FORUM ? Je suis la fondatrice
UNE QUESTION, SUGGESTION ? Nop =/

Fiche créée par Madouce pour Epicode, ne pas retirer le copyright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sweetamoris.forumpro.fr
 

Reira Tsukima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une personne susceptible d'être connue plus tard u_u Reira ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Amoris :: Administration :: Vos Inscriptions :: Fiches Validées-