AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JADE K. WALKER ▲ Je vais vous faire bouffer les boules de papier que vous avez collé sur le plafond des chiottes petits merdeux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade K. Walker

avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 25

MessageSujet: JADE K. WALKER ▲ Je vais vous faire bouffer les boules de papier que vous avez collé sur le plafond des chiottes petits merdeux.    Lun 11 Fév - 19:57



Jade Kana Walker
« Souffre en silence, tu me déranges. »



who i am

Bonjour! Je m'appelle Jade mais mes amis me surnomment Jadou. Je suis né(e) à Tokyo le 13/08/1992 et de ce fait j'ai donc 20 ans. Côté coeur, je suis célibataire, sachant que mon orientation sexuelle est bisexuelle. J'appartiens au groupe Personnel. De plus, sachez que je suis surveillante. Je suis une personne aimable quand je le souhaite, autoritaire, gueularde, rebelle; mais aussi gentille quand on ne me cherche pas, susceptible, généreuse, distante.


this my story

Ca fait vingt ans de ma vie que je cherche à garder le courage de continuer cette vie, cet handicape que les religieux appellent un soit disant cadeau de Dieu. J'aimerais lui dire deux mots à cette image flou qui fait prier les gens, lui dire que j'espère qu'il a encore le ticket de caisse pour rendre son putain de cadeau empoisonné. Ce texte, mon histoire qui en fera rire plus d'un, mettra les trois petits rageux en rogne car j'aurais cracher en pleine figure de leur sauveur. Je vais étaler ma vie, ça fait une vingtaine d'années que je l'ai pas fais. Vous permettez ?

Le treize août, milles neuf cent quatre vingt douze. Je viens au monde avec une mèche noire à la Tintin, les yeux bleus foncés. Une enfant plus qu'heureuse d'apprendre à marcher, dire ses premiers mots, se faire tirer les joues par la grand-mère et le grand-père, accumuler les bêtises qui font rire et sourire ses parents.

Les années passaient et ma vie restait un fleuve tranquille avec ses petites agitations, mais il n'y avait pas encore feu au lac. J'étais une petite fille inconsciente, qui ne connaissait pas encore la cruauté de cette vie et surtout celle des Hommes. Toujours souriante et généreuse, aimable avec tout le monde et jamais désagréable. La méchanceté je ne connaissais même pas ce mot, ça ne me venait pas en tête de l'être. J'étais un petit ange à ma manière, je m'attachais trop vite, je tombais amoureuse pour rien, j'étais fragile et carrément naïf. Jusqu'à que la jeune fille que j'étais rentre au collège :

La première année était juste parfaite pour moi afin de se rendre compte que j'étais définitivement pas comme les autres... Jusque ici j'avais supporté les petites moqueries sur mon apparence. Je n'étais pas très belle et pas mince pour mon âge, j'étais toujours la petite grosse de la classe à qui on donnait des surnoms bien sympathiques comme j'aime. Bien sur jamais de petit copain, toujours la dernière du groupe d'amis, j'étais la fille la plus inutile de toute la bande. Les moqueries se faisaient rares au collège mais quand elles revenaient à la surface dans mon quotidien, autant vous dire que je n'avais plus que ça en tête... Pendant des mois et des mois. Jusqu'à que le cauchemars commence.


L'adolescence commence enfin à faire son apparition et forcément le courant passe mal entre les frères et soeurs, ainsi que les parents. Surtout eux. Je ne pouvais plus les supporter, leurs discours m'énervaient, le son de la voix à ma mère m'était juste insupportable, mes soeurs me faisaient sans arrêt la moral alors qu'elles étaient pires que moi. Mon demi-frère n'était jamais là à la maison, mon père ne parlait jamais, ne donnant jamais son avis. Je perdis vite la joie de vivre entre ma famille et le collège.

Toujours aussi grosse, je l'étais encore plus. Alors bien sur l'adolescence me poussait à faire du sport tout le temps, tester n'importe quels régimes jusqu'à que les vomissements soient ma seule et unique porte de secours puisque jusque là rien ne marchait... Rien de bien régulier au début, je n'étais pas habituer et mettre une brosse à dent au fond de la gorge c'était pas mon kiff à moi. Malheureusement, je m'y habitue bien plus rapidement que vous le pensez, ça devient presque normal pour moi de vomir mon repas cependant cela devenait un vrai supplice. Je ne maigrissais pas encore. Et je me disais que c'était impossible, que la beauté ne voulait pas de moi ici, que je ne devais pas faire partie de ce monde. Je me rabaisse rapidement me mettant au rang le plus bas. Perdant toute confiance en moi, comme aux autres. Je mettais tellement fait baiser par les autres... Je ne croyais plus en l'amitié, tout était perdu pour moi. Je devais me haïr moi au lieu d'haïr les autres.

Pas assez bonne pour la société, pas assez bonne aux yeux de mes parents. Plus qu'une solution : Partir le plus rapidement possible. Mes vomissements dataient déjà de ma première année au collège mais les scarifications arrivaient à grand pas. La deuxième année était un fouillis de problèmes entre moi et ma famille. Mes parents religieux et moi, qui était une fille perdue entre sa raison et les livres spirituels. J'en conclus bien rapidement que tout ça, à mes yeux ce n'est que des conneries... Y a toujours eu des prières, des espoirs pour qu'on vienne m'aider et me faire sortir de ce foutoir mais jamais personne... Alors j'ai vite compris que la religion ne voulait pas de moi, que j'étais destinée à me battre toute seule.

Boulimique et suicidaire avec comme seules meilleures amies ma solitude, ma déprime, ma lame et ma cigarette. Personne ne le savait mais je mourrais à petit feu, j'étais prête à sauter du haut d'un pont pour partir et ne plus supporter les dures étapes de la vie. Heureusement, j'avais trop de fierté pour crever avec tant de lâcheté...

Le collège passe et forcément, mon corps change grâce ou plutôt à cause de mon rythme alimentaire. Mince comme je le souhaitais depuis toujours mais malheureusement, le train est lancé et impossible de l'arrêter désormais. Entouré de mes habituels amis depuis le collège, toutes contentes que je puisse devenir aussi belles qu'elles, que je puisse enfin rentrer dans mon jean préféré. Mais merde, elles étaient toutes aussi conne les unes après les autres. Comme si en deux ans on devenait aussi mince sans faire attention à son alimentaire, sans faire de sport. Toutes aussi connes, toutes aussi naïfs! Ça fait deux années que j'étais devenue la nana la plus froide du lycée, la nana qui faisait peur avec sa tête fatiguée, les cheveux gras et le teint pâle. J'étais devenu une femme sans vie tout ça pour être belle aux yeux des garçons, de la société, de ma famille... Tiens, en parlant de famille. Ma mère ne pouvait plus me regarder mais il fallait bien, j'étais la seule à l'aider à la maison pour ses gestes banals au quotidien, elle ne pouvait plus bouger. Mon père faisait vivre comme il pouvait la famille avec son salaire minable.

J'ai vingt ans aujourd'hui. Toujours seule à conserver ce secret au plus profond de moi. Par conséquence, je continue à vivre ma vie comme une fille normale. Travaillant à Sweet Amoris en tant que surveillante, payant à distance une infirmière à ma mère même si celle-ci ne veut plus de moi. Je vis seule dans un appartement, juste en face de cet établissement. Je ne cherche pas à me soigner, je ne cherche plus à me battre. Personne ne semble inquiet, pourquoi le serais-je ? La seule personne qui semble inquiète pour moi c'est la balance de la WiiFit. Tch.





behind the screen


Prénom • Jade
Pseudo • Nao, Kosaku, ect.
Avatar • Takenaka
Accepte un doublon d'avatar • non
Avis sur le forum • Joli forum, un contexte qui me plaît. Bref, si je suis ici c'est que c'est positif. Je crois.
Code du règlement • Nh.



fiche par romane de Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sushimarket.tumblr.com
Krystal Segawa
So Cute Pomme pomme d'Amour
avatar


Messages : 84
Date d'inscription : 07/03/2012
Localisation : assise sur mes fesses

MessageSujet: Re: JADE K. WALKER ▲ Je vais vous faire bouffer les boules de papier que vous avez collé sur le plafond des chiottes petits merdeux.    Lun 11 Fév - 22:10

C'est une histoire qui bizarrement me touche beaucoup
c'est joliment écrit
je te valide et te souhaite de t'amuser
tu peux faire une fiche de liens et de rp ^^
vas-y lance toi, ne soit pas timide on n'a jamais mangé personne ici
si Timmy, mais on le garde secret pour ne faire fuir personne ;)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade K. Walker

avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 11/02/2013
Age : 25

MessageSujet: Re: JADE K. WALKER ▲ Je vais vous faire bouffer les boules de papier que vous avez collé sur le plafond des chiottes petits merdeux.    Mar 12 Fév - 12:07

Merci d'avoir pris le temps de lire ma fiche, même si je suppose que c'est un peu le but d'un administrateur... Cependant, je suis bien contente que l'histoire t'es touchée. C'était le but principal. Heureuse aussi d'avoir étais admise dans le forum du premier coup! Et Jimmy est loin de me faire peur. C'est plutôt qui fuie~

Sinon merci. Je file faire le reste avec grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sushimarket.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JADE K. WALKER ▲ Je vais vous faire bouffer les boules de papier que vous avez collé sur le plafond des chiottes petits merdeux.    

Revenir en haut Aller en bas
 

JADE K. WALKER ▲ Je vais vous faire bouffer les boules de papier que vous avez collé sur le plafond des chiottes petits merdeux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un magnifique jeu qui peut vous faire pleurer....
» pouvez-vous faire mieux (2eme opus )
» Petits trucs si vous n'aimez pas faire les courses
» Vous faire un petit coucou
» le jeux qui va vous faire arreter Dofus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sweet Amoris :: Administration :: Vos Inscriptions-